Formations destinées aux orthophonistes.

Cogi’Act : « cogi » pour réfléchir et « act » pour agir : l’apostrophe signifiant une liaison nécessairement mentale entre le champ des expériences et le champ des connaissances.

Cogi’Act : quand agir et penser sont liés au dire.

Depuis plusieurs années, les orthophonistes reçoivent des patients qui présentent, le plus souvent de façon conjointe, des difficultés de raisonnement logicomathématique, des difficultés de compréhension du langage oral et du langage écrit, voire des difficultés d’attention et de concentration.

Les membres de Cogi’Act, situés dans un cadre théorique de référence constructiviste, proposent la triade « Agir – Penser – Parler » comme fil conducteur théorico-clinique pour élaborer avec les orthophonistes une démarche de rééducation.

Ainsi, il s’agit de construire un ajustement thérapeutique orthophonique adapté qui permettra au patient de signifier sa compréhension des choses et des événements et de la communiquer.

Deux cycles de formations sont proposées : DPAL : développement et pathologie des activités logiques : rééducation orthophonique ; et PREL : premiers raisonnements et émergence du langage : rééducation orthophonique.

Des formations complémentaires : Logique et espace ; Approfondissement sur la construction du nombre ; Les énigmes numériques ; Logique et adolescent ; approfondissement PREL ; approfondissement du bilan ERLA et approfondissement du bilan PREL. Voir onglet les formations

Depuis cette rentrée 2014, le groupe Cogi’Act s’est élargi en : Association Cogi’Act.

La décision de cet élargissement est le fruit de la réflexion de M.P. Legeay, L. Morel et M. Voye, devenues membres fondatrices de cette association. La préoccupation clinique ancrée dans des travaux constructivistes et interactionnistes est bien évidemment le propos de cette association.

Comme le souligne l’article 2 des statuts, l’Association Cogi’Act a pour objet de :

- promouvoir la recherche et la formation dans le domaine de la rééducation du raisonnement et du langage ;

- promouvoir la réflexion concernant l’acte thérapeutique en orthophonie ;

- mettre au service de différents publics les compétences et les réflexions de ses membres ;

L’élargissement s’est imposé pour plusieurs raisons :

– d’une part nous avons ressenti la nécessité d’inscrire nos travaux dans une continuité temporelle et évolutive ;

– d’autre part, il nous est apparu important d’offrir aux orthophonistes formés « Cogi’Act » les conditions de valorisations de leurs expériences cliniques en leur ouvrant la possibilité de participer à des laboratoires que nous avons établis au nombre de quatre :

- le laboratoire des narrations cliniques

- le laboratoire des échanges

- le laboratoire de fabrication des journées exceptionnelles

- le laboratoire de fabrication des formations

Nous vous invitons à lire la lettre concernant cet élargissement dans le blog ci-contre

cogi'act